MIL-OSI United Nations: Secretary-General’s message on World Tourism Day 2021: “Tourism for Inclusive Growth” [scroll down for French version]

2

Source: United Nations secretary general

On World Tourism Day, we recognize the power and potential of tourism to advance prosperity and drive inclusive, sustainable development. The tourism sector touches almost every part of our economies and societies, enabling historically marginalized people and those at risk of being left behind to benefit from development that is local and direct.

Tourism continues to suffer enormously under the COVID-19 pandemic: in the first five months of this year, international tourist arrivals decreased by a staggering 95 per cent in parts of the world and forecasts suggest a loss of over $4 trillion to global GDP by the end of 2021. This is a major shock for developed economies, but for developing countries, it is an emergency.

Climate change is also severely affecting many major tourist destinations, particularly Small Island Developing States where tourism accounts for nearly 30 percent of economic activity.

With many millions of livelihoods in jeopardy, it is time to rethink, transform, and safely restart tourism. With the right safeguards in place, the tourism sector can provide decent jobs, helping to build resilient, sustainable, gender-equal, inclusive economies and societies that work for everyone. This means targeted action and investment to shift towards green tourism – with high emitting sectors, including air and sea transport and hospitality, moving towards carbon neutrality. 

And it means giving everybody a say in how tourism shapes the future of our societies and our planet. Only through inclusive decision-making can we ensure inclusive, sustainable growth, deliver on the promise of the SDGs, and transform tourism to fulfil its potential as an engine for prosperity, a vehicle for integration, a means to protect our planet and biodiversity, and an agent of cultural understanding between peoples.

*****
À l’occasion de la Journée mondiale du tourisme, saluons la vigueur de ce secteur et le potentiel qu’il affiche en tant que moteur de prospérité et de développement inclusif et durable. Touchant presque tous les aspects de nos économies et de nos sociétés, le tourisme permet aux personnes marginalisées depuis toujours et à celles qui risquent d’être laissées pour compte de tirer parti d’un développement local et direct.

Le tourisme continue de pâtir fortement de la pandémie de COVID-19 : au cours des cinq premiers mois de cette année, les arrivées de touristes internationaux ont diminué de 95 % dans certaines parties du monde et, selon les prévisions, le PIB mondial subira une perte de plus de 4 000 milliards de dollars d’ici la fin de 2021. Il s’agit d’un choc majeur pour les économies développées ; pour les pays en développement, c’est une situation d’urgence.

Par ailleurs, les changements climatiques ont de graves répercussions sur bon nombre de destinations touristiques populaires, et notamment sur les petits États insulaires en développement, où le tourisme représente près de 30 % de l’activité économique.

Les sources de revenus de plusieurs millions de personnes étant menacées, il est temps de repenser le tourisme, de le transformer et de le relancer en toute sécurité. Dès lors que des mesures de protection adéquates sont en place, ce secteur peut être une source d’emplois décents et contribuer à bâtir des économies et des sociétés résilientes, durables, soucieuses de l’égalité des genres et inclusives, au profit de tous et toutes. Pour ce faire, il convient de prendre des mesures ciblées et d’investir dans la transition vers un tourisme vert, les secteurs à fortes émissions, notamment les transports aérien et maritime et l’hôtellerie, devant tendre vers la neutralité carbone.

En outre, il faut veiller à ce que chaque partie concernée ait son mot à dire sur la manière dont le tourisme sera amené à façonner l’avenir de nos sociétés et de notre planète. Seul un processus décisionnel ouvert nous permettra d’atteindre une croissance inclusive et durable, de tenir les promesses associées aux objectifs de développement durable et de faire évoluer ce secteur de manière à exploiter son potentiel en tant que moteur de prospérité, vecteur d’intégration, moyen de protéger notre planète et la biodiversité, et agent de compréhension mutuelle entre les cultures.
 

MIL OSI United Nations News