MIL-OSI United Nations: Secretary-General’s message on International Girls in ICT Day 2021 [scroll down for French version]

1

Source: United Nations secretary general

Information and communication technologies have been invaluable during the COVID-19 pandemic. They help us to stay connected, and to keep vital services and businesses going.

Yet almost half the world is still offline – and most of those who lack access to digital technology are women and girls in developing countries. Latest figures from the International Telecommunication Union show a 17 per cent gender gap in internet use globally. This is even wider in least developed countries. In some regions, this gender gap is growing, reinforcing gender inequalities by denying women and girls opportunities to access education, find better-paid jobs, and start new businesses.

Making these technologies available to all is an essential part of building back stronger communities and economies, and addressing many of the world’s most pressing challenges. 

International Girls in ICT Day aims to inspire a global movement to increase the representation of girls and women in technology. Today, let’s recommit to the goal of equal access for young women and girls to opportunities in science, technology, engineering and math.  

*****
Les technologies de l’information et des communications se sont révélées précieuses durant la pandémie de COVID-19, nous permettant de rester reliés les uns aux autres, et de continuer de bénéficier de services et de commerces essentiels.

Pour autant, près de la moitié de la planète n’a toujours pas accès aux outils en ligne, les laissés-pour-compte de la technologie numérique étant, la plupart du temps, les femmes et les filles de pays en développement. Les derniers chiffres de l’Union internationale des télécommunications révèlent un écart de 17 % entre les genres dans l’utilisation de l’Internet à l’échelle planétaire – un phénomène encore plus marqué dans les pays les moins avancés. Dans certaines régions, cet écart ne fait que se creuser, aggravant les inégalités entre les genres qui privent les femmes et les filles de la possibilité d’accéder à l’éducation, de trouver un emploi mieux rémunéré et de créer des entreprises.

Or, il est essentiel de rendre ces technologies accessibles à toutes et à tous si l’on veut reconstruire des collectivités et des économies plus fortes, et ainsi relever les nombreux défis les plus pressants du monde.

La Journée internationale des jeunes filles dans le secteur des TIC a pour but d’imprimer un mouvement mondial qui vise à accroître la représentation des filles et des femmes dans les technologies. Aujourd’hui, réaffirmons l’objectif d’une égalité des chances pour les jeunes femmes et les jeunes filles dans les domaines des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques.

MIL OSI United Nations News