Post sponsored by NewzEngine.com

Source: United Nations secretary general

Excellences, Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement, Mesdames et Messieurs,

Dans un contexte marqué par la pandémie de COVID-19 qui n’a épargné aucune région du monde, je souhaite saluer la résilience de la région des Grands Lacs et les mesures prises par vos Gouvernements pour endiguer la pandémie.

Votre réunion m’offre aussi l’occasion de souligner la contribution de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs à la promotion de la paix et du développement durable dans la région.

Je tiens en particulier à vous féliciter pour les jalons posés au cours de ces dernières années, notamment en matière d’amélioration des relations entre les pays de la sous-région, de lutte contre les groupes armés ainsi que des avancées en matière d’intégration économique régionale et de promotion des droits humains.

Excellences,

La région peut se féliciter des progrès accomplis à ce jour. Ces progrès ne doivent cependant pas nous faire oublier que de nombreux défis – pour beaucoup exacerbés par le COVID-19 – restent à relever.

Les activités continues des groupes armés demeurent également une menace sérieuse à la vie et au bien-être des populations civiles, régulièrement contraintes aux déplacements forcés.

Cette insécurité entrave l’activité économique et l’assistance humanitaire, nuit à la stabilité de la région et affecte sa marche vers le développement.

Je réitère donc mon appel au cessez-le-feu à tous les groupes armés.

La lutte contre ces groupes ne saurait se limiter au terrain militaire. Il est donc essentiel d’accélérer la mise en œuvre rapide des mesures non militaires déjà identifiées par les pays de la région.

Ces groupes armés profitent également de l’exploitation illégale des ressources naturelles. Une gestion transparente et équitable de ces ressources, pour le bénéfice des populations de la région, est vitale.

Et je souhaite ici exprimer toute ma solidarité avec les peuples et les gouvernements de la région face à l’émergence de la menace terroriste, qui ne représente pas seulement un risque pour la région mais pour le continent et le monde entier.

Je voudrais par ailleurs encourager les pays de la région à s’engager en faveur de processus politiques inclusifs. Les efforts visant à renforcer la mise en œuvre du Plan régional de votre Conférence sur la résolution 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité, devraient être consolidés.

Dans la perspective des élections prévues dans la région, j’aimerais souligner la nécessité d’un environnement propice pour la tenue d’élections démocratiques, pacifiques et crédibles.

Une coopération renforcée est tout aussi vitale pour prévenir et lutter contre les violations des droits humains et combattre l’impunité, y compris celles relatives aux violences basées sur le genre.

Mesdames et Messieurs,

Le système des Nations Unies continuera d’apporter tout son soutien aux efforts pour la paix, la sécurité et le développement des pays des Grands Lacs.

C’est dans cet esprit inclusif que la nouvelle stratégie pour la consolidation de la paix, la prévention et la résolution des conflits dans la région des Grands Lacs a été élaborée par mon Envoyé spécial Huang Xia.

Cette stratégie contribue pleinement à la réalisation des engagements pris au titre du Pacte sur la sécurité, la stabilité et le développement, ainsi que de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région.

Je vous souhaite des travaux fructueux et je vous remercie de votre attention.

MIL OSI United Nations News