Post sponsored by NewzEngine.com

Source: United Nations secretary general

We live in a multi-hazard world where risk is systemic and embedded in the very fabric of human development.

Currently we are struggling with what some describe as a tsunami of death and disease due to COVID-19.

This metaphor comes easily because living memory remains strong of the worst sudden onset disaster this century, the Indian Ocean tsunami of 2004 that took more than 227,000 lives.

Pandemic preparedness can borrow much from the progress we have made in reducing large-scale loss of life from tsunamis.

There are now early warning systems wherever coasts are vulnerable.

The United Nations system is working with partners around the globe to educate the public, organize drills, create evacuation routes and to do everything possible to avoid heavy loss of life when the next tsunami comes.

And come it surely will, just like the next pandemic, storm, flood, drought or heatwave.

When tsunamis strike, they are a supreme test of the governance and institutions that have been put in place to manage disaster risk.

Strengthening disaster risk governance is the theme of this year’s World Tsunami Awareness Day.

It should help build our resilience to all hazards, natural and man-made.

*****
Nous vivons dans un monde dangereux à de nombreux égards, où le risque est généralisé et constitue la trame même du développement humain.

Nous sommes actuellement aux prises avec ce que certains qualifient de tsunami de morts et de malades dû à la maladie à coronavirus (COVID-19).

Cette métaphore vient naturellement à l’esprit car nous demeurons marqués par le souvenir vivace de la pire catastrophe soudaine de ce siècle, le tsunami qui, en 2004, a fait plus de 227 000 morts dans l’océan Indien.

L’état de préparation à une pandémie peut emprunter beaucoup aux progrès qui ont été accomplis en matière de réduction du nombre colossal des pertes en vies humaines causées par les tsunamis.

Des dispositifs d’alerte rapide sont à présent en place sur les côtes vulnérables du monde entier.

Le système des Nations Unies collabore avec ses partenaires dans le monde entier pour éduquer le public, organiser des exercices, créer des couloirs d’évacuation et faire tout ce qui est possible pour limiter au maximum les pertes en vies humaines lors du prochain tsunami.

Et ce prochain tsunami ne manquera pas de survenir, tout comme la prochaine pandémie, tempête, inondation, sècheresse ou vague de chaleur.

Là où ils frappent, les tsunamis mettent à l’épreuve, comme aucun autre phénomène, la gouvernance et les institutions mises en place pour gérer les risques de catastrophe.

L’amélioration de la gouvernance des risques de catastrophe est le thème retenu cette année pour la Journée mondiale de sensibilisation aux tsunamis.

Nous devrions ainsi pouvoir développer notre résilience face à tous les dangers, qu’ils soient naturels ou d’origine humaine.

MIL OSI United Nations News