Post sponsored by NewzEngine.com

Source: United Nations secretary general

The systems that bring food to our tables have a profound impact on our economies, our health and the environment.
 
Food systems are one of the main reasons we are failing to stay within our planet’s ecological boundaries.
 
But they can also be the key to tackling the climate crisis, addressing soaring biodiversity loss and building healthier societies.
 
This year, the COVID-19 pandemic has highlighted the fragility of our food systems.
 
Millions more people are hungry, and millions of jobs have been lost.
 
Meanwhile, the climate emergency continues apace.
 
To address these issues, I am convening a Food Systems Summit next year.
 
This will be a ‘People’s Summit’ and a ‘Solutions Summit’.
 
This action-oriented conversation will come together in two key moments.
 
The first will be a pre-Summit meeting in Rome in early summer next year.
 
This meeting will build on inclusive country and regional dialogues and will define bold actions for inclusive and sustainable food systems.
 
The second will be the Food Systems Summit itself to bring the attention of all world leaders to this issue.
 
We need global engagement and action for inclusive and sustainable food systems.
 
I urge you to join the conversation.
 
*****
Les systèmes qui nous permettent de remplir nos assiettes ont un impact profond sur nos économies, sur notre santé et sur l’environnement.
 
Les systèmes alimentaires sont l’une des principales raisons pour lesquelles nous ne parvenons pas à rester dans les limites écologiques de notre planète.
 
Mais ils peuvent, aussi, être déterminants dans la lutte contre la crise climatique, en permettant de contrer la perte de biodiversité qui s’accélère et d’édifier des sociétés plus saines.
 
Cette année, la pandémie de COVID-19 a mis en évidence la fragilité de nos systèmes alimentaires.
 
Des millions de personnes sont venues grossir les rangs des affamés, et des millions d’emplois ont été perdus.
 
Parallèlement, l’urgence climatique mondiale s’emballe.
 
Pour aborder ces questions, j’entends convoquer, l’année prochaine, un sommet sur les systèmes alimentaires.
 
Il s’agira d’un « Sommet des peuples » et d’un « Sommet des solutions ».
 
Ce sera une réflexion, axée sur l’action, qui se déroulera en deux temps forts.
 
Dans un premier temps, nous tiendrons une réunion préparatoire à Rome, au début de l’été.
 
Cette réunion, qui s’appuiera sur des dialogues ouverts à toutes et à tous, au niveau national et régional, permettra de définir des actions audacieuses pour des systèmes alimentaires inclusifs et durables.
 
Dans un second temps, nous organiserons le Sommet sur les systèmes alimentaires proprement dit, pour appeler l’attention de tous les dirigeants mondiaux sur cette question.
 
Si nous voulons des systèmes alimentaires inclusifs et durables, nous devons nous engager et agir au niveau mondial.
 
Je vous exhorte à prendre part à cette réflexion.
 

MIL OSI United Nations News