Post sponsored by NewzEngine.com

Source: United Nations secretary general

The African Union Commission and the Secretariat of the United Nations have been following the unfolding of the electoral campaign in Burundi and remain concerned about reports of intimidation and violent clashes between supporters of opposing sides.

They call on Burundian authorities to provide a safe and secure environment which will allow Burundians to exercise their political and civil rights in tolerance, peace and mutual acceptance.

The two Organizations encourage all entities involved in organizing the 20 May 2020 elections, the defense and security forces and state-owned media to fully contribute to preserving a stable and peaceful environment, pre-requisite for free, inclusive, fair, transparent and credible elections in Burundi.

They urge all political actors to refrain from all acts of violence and hate speech, and resort to dialogue, to enable the holding of consensual and peaceful elections.  They also encourage the Burundian authorities to ensure and facilitate the full participation of women during this electoral process.

In order to preserve peace, security and stability in Burundi, the two Organisations call on all political parties to strictly abide by the Code of Conduct they signed on 23 December 2019. 

The African Union Commission and the Secretariat of the United Nations call upon the Burundian authorities to safeguard the health of its citizens by putting in place preventive measures against the threat of the COVID-19 pandemic.

The African Union Commission and the Secretariat of the United Nations reiterate their support to the people and Government of Burundi in consolidating peace and building a prosperous future.

***

Communiqué conjoint de la Commission de l’Union Africaine et du  Secrétariat des Nations Unies sur les élections au Burundi

La Commission de l’Union Africaine et le Secrétariat des Nations Unies suivent le déroulement de la campagne électorale au Burundi, et restent préoccupés par les informations faisant état d’intimidations et d’affrontements violents entre partisans de différents partis.

La Commission de l’Union Africaine et le Secrétariat des Nations Unies invitent les autorités burundaises à créer un environnement sûr et sécurisé, afin de permettre aux Burundais d’exercer leurs droits politiques et civils dans la tolérance, la paix et l’acceptation mutuelle. 

Les deux Organisations encouragent toutes les structures impliquées dans l’organisation des élections du 20 mai 2020, les forces de défense et de sécurité et les médias d’Etat à contribuer pleinement à la préservation d’un environnement stable et paisible, gage d’élections libres, inclusives, justes, transparentes et crédibles au Burundi.

Elles exhortent tous les acteurs politiques à s’abstenir de tout acte de violence, de propos haineux et à privilégier le dialogue afin de favoriser la tenue d’élections consensuelles et apaisées.  Elles encouragent également les autorités Burundaises à s’assurer et à faciliter la pleine participation des femmes durant ce processus électoral.

En vue de la préservation de la paix, de la sécurité et de la stabilité du Burundi, les deux Organisations appellent les partis politiques à respecter scrupuleusement le code de bonne conduite signé le 23 décembre 2019.

La Commission de l’Union Africaine et le Secrétariat des Nations unies invitent les autorités burundaises à assurer la protection des populations en mettant en place les mesures barrières pour faire face à la menace de la pandémie de la COVID-19. 

La Commission de l’Union Africaine et le Secrétariat des Nations réitèrent leur soutien au peuple et au Gouvernement du Burundi dans la consolidation de la paix en vue de bâtir un avenir prospère.

MIL OSI United Nations News